Le lièvre de Vatanen de Arto Paasilinna


« Le lièvre prenait goût à la vie lacustre. Il suivait H et Vatanen dans leurs expéditions, montait même courageusement dans la barque, bien qu'il fût évident qu'il craignait l'eau. »
(P61)



L'auteur

Arto Paasilinna est né en 1942 à Kittilä en Laponie.

Écrivain finlandais, de langue finnoise, il est l’auteur de nombreux romans, dont quatorze ont été traduits en français. Il écrit aussi pour le cinéma, la radio et la télévision. Paasilinna est, avec Mika Waltari, un des écrivains finlandais les plus connus dans le monde.

Résumé officiel

Vatanen est journaliste à Helsinki. Alors qu'il revient de la campagne, un dimanche soir de juin, avec un ami, ce dernier heurte un lièvre sur la route. Vatanen descend de voiture et s'enfonce dans les fourrés. Il récupère le lièvre blessé, lui fabrique une grossière attelle et s'enfonce délibérément dans la nature. 
Ce roman-culte dans les pays nordiques conte les multiples et extravagantes aventures de Vatanen remontant au fil des saisons vers le cercle polaire avec son lièvre fétiche en guise de sésame. Il invente un genre : le roman d'humour écologique.

Le film


Le Lièvre de Vatanen est un film franco -belgo-bulgare sorti en 2006, de Marc Rivière avec Christophe Lambert dans le rôle de Tom Vatanen et un lièvre dans celui... du lièvre ! 

Un film 
finlandais a aussi été réalisé à partir de ce texte : Le Lièvre de Vatanen, ou L'Année du lièvre, réalisé par Risto Jarva (1977).

L'histoire

Un homme fait le choix de changer de vie, lors d'une rencontre atypique avec un lièvre...

Mon avis


Lors de discussions avec des amis lecteurs, ou de visites sur les blogs-amis, je fais parfois de drôles de découvertes. On m'a conseillé ce livre, en me le décrivant comme extraordinaire et follement amusant. C'est en quelque sorte un voyage initiatique, un retour aux sources, aux valeurs de la vie, qui déjà en 1975, année où le roman a été écrit, étaient perturbées par une foule d'éléments technologiques.

Mais au-delà de ce voyage, l'auteur nous offre un conte humoristique en faisant vivre à son héros quelques aventures rocambolesques. Jamais burlesque, l'humour est ici plus doux, plus fin, avec, pourtant, quelques scènes très amusantes. La plume simple de l'auteur porte les aventures de Vatanen. Quelques répétitions m'ont un peu dérangée. Ayant une connaissance qui l'a lu en version originale (oui !), je sais que ces répétitions ne sont pas présentes dans l'œuvre originale.

Je ne lis pas le finnois, j'ai donc dû le lire en français, perdant une partie des accroches stylistiques et jeux de mots. Cela reste pourtant drôle, de par le comique de situation. Entre nature et humour, l'auteur nous entraîne dans son pays, qu'il nous fait découvrir avec ce regard typique des fans ! La nature y est divine, bien que froide dans cette contrée proche du pôle. On rencontre donc une faune des Grands Nord : rênes, ours... et des hommes rudes, abrupts, et un peu imbibés, pour « se réchauffer » !

Les scènes sont donc décalées, certaines plus drôles que d'autres. C'est un conte. Ce livre est un doux délire avec, pourtant, une ode à la nature, et au respect des animaux. Cette histoire sert aussi à l'auteur pour montrer son beau pays, avec une épopée digne des grands road-movies, les deux personnages parcourant la Finlande, du sud vers le nord avec une escapade en Russie.

Les descriptions sont belles et d'une simplicité déroutante. L’auteur ne cherche pas à magnifier son pays il le décrit avec cette passion évidente d'un auteur, sans extase, sans artifices. C'est juste, c'est beau. Il en va de même pour les rapports humains. Vatanen et son lièvre feront d'agréables rencontres, au cours des mois de fuites. Je regrette, par contre, le chapitre 20 : L'humiliation ! Je n'ai jamais aimé que l'on humilie les gens... mais au décours de ce chapitre, l'auteur montre aussi une réalité cruelle : l'alcool peut mener les hommes à de nombreuses actions néfastes. Ce sera aussi démontré au décours d'une terrible gueule de bois ! Vatanen apprend après coup, les bêtises qu'il a faites, alors que son organisme baignait dans les vapeurs alcooliques. 

Le personnage de Vatanen est attachant, mais pas autant que le petit lièvre... les autres sont parfois sympathiques, parfois ignobles, mais comme chaque chapitre est très court et que l'ensemble est construit comme une succession de textes, on ne les revoie pas, on n'a pas vraiment le temps de s'attacher à eux. 

Bilan en quelques mots

Les mots pour : Nature, humour
Les mots contre : style un peu pauvre (traduction ?)

Au final 

C'est un bon livre humoristique qui m'a emporté au pays finlandais. Joliment écrit, tout en simplicité, cette histoire rocambolesque est un bouquet de fraîcheur, et pas uniquement à cause de la neige ambiante ^^

3 commentaires :

  1. un tel synopsis ne m'aurait guère tenté, mais ton billet donne vraiment envie de lire et de découvrir ce drôle de roman.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'aurais sûrement pas acheté ce livre, si l'on ne me l'avait pas chaudement conseillé. Et cela aurait été bien dommage ! C'est un vrai régal, sans être un coup de coeur.

      Supprimer
  2. Je n'ai rien à rajouter à ton avis à part que je le partage ! :) C'est vraiment une histoire sympathique à suivre et c'est vrai que le lièvre est bien attachant. En tout cas, ça m'a donné envie de lire d'autres romans de cet auteur.

    RépondreSupprimer

Merci de laisser des commentaires constructifs, afin que nous puissions échanger sur les lectures présentées.

Les commentaires anonymes ne seront pas publiés.

Bonne journée, merci de vos petits mots, Biz, nanet.

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)