Réminiscences de D. Lygg


Moïra vivait tranquillement, jusqu'à ce qu'une succession d'événements la propulse en face d'êtres sombres et facétieux. Découvrez avec elle, l'apparition e ses pouvoirs, dans Réminiscences de D. Lygg, premier tome de la saga Entre II mondes.


Éditeur : Éditions Hélène Jacob

Nb de pages : 258

Série : Entre II Mondes, tome 1 :
Traducteur : /.
***
Catégorie : fantastique

***
Partenariat : oui 

Challenge : ABC imaginaire 2017.


À Hidden Hills, petite ville de la province d’Alberta dans les Rocheuses canadiennes, Moïra mène une vie sans histoires aux côtés de ses grands-parents adoptifs. Mais très vite, la jeune femme découvre que sous les aspects d’une vie tranquille et ordinaire peuvent se cacher bien des secrets. C’est au travers de ses rêves et de sa relation naissante avec un jeune homme nommé Tristan, qu’elle se sent troublée.

Elle prend véritablement conscience de sa différence lors de l’apparition d’étranges phénomènes liés à ses nouvelles capacités, qu’elle doit apprendre à maîtriser rapidement. Mais ses dons l’éloignent malgré elle de ceux qu’elle aime. Ils font également de Moïra la proie d’êtres mal intentionnés, des créatures œuvrant pour le compte de leur puissant maître resté dans l’ombre, et venues d’un monde ancien et oublié par les Hommes.

Heureusement, la providence mettra sur son chemin un allié aussi précieux que redoutable appartenant à l’Ordre Sacré des Gardiens du Temple. Envoyé sur Terre, il aura pour mission de retrouver les traces d’une activité anormale dans le monde humain.

Car la saison sombre approche et avec elle la fête de Samain, ouvrant le passage entre les deux mondes...

Je remercie les éditions Hélène Jacob pour cette découverte. 



Biographie

D. Lygg (pseudonyme) est auteur de romans fantastique fantasy. Sa première publication, aux Éditions Hélène Jacob, date de 2013.


Son site


La série

C’est une trilogie.

  • Entre II Mondes, tome 1 : Réminiscences
  • Entre II Mondes, tome 2 : Le passage
  • Entre II mondes, tome 3 : La guerre

L’histoire

  •  Une jeune femme découvre tout un univers caché, en même temps que de fabuleux pouvoirs.

Mon avis

En novembre dernier, je lisais le highlander, de D Lygg et je regrettais de ne pas connaître la série d’origine (le roman le highlander est un spin off). Voilà qui est chose faite avec ce premier tome.

Adolescents et difficulté à se projeter. 


Mais dans ce roman, les héros sont des adolescents, lycéens (non, pas de cours de biologie avec un vampire...) et j’avoue avoir eu beaucoup de mal à me projeter et apprécier les personnages. Toute la première partie, durant laquelle l’héroïne découvre peu à peu ses dons spéciaux, m’a pesé.

Les sentiments amoureux, le copain qui devient petit ami... chaque élément narratif de cette intrigue pseudo-romantique m’a fait soupirer. Trop convenu, l’ensemble plaira sûrement à de jeunes lectrices, mais n’a pas pu me satisfaire.

Triangle amoureux.


Certes, l’héroïne n’est pas une potiche qui se pâme devant un bellâtre. Elle a du caractère, saisit que son corps change, que des dons apparaissent.

L’intrigue sous-jacente, avec un triangle amoureux, m’a fait sourire. Moïra vit une relation amicale avec un jeune homme, charmant, lorsqu’elle rencontre son nouveau voisin. Ce beau jeune homme va la troubler. Entre eux, le courant passe et tout au long du roman, ils vont se rapprocher, se repousser, s’attirer, flirter. Néanmoins,

Cette partie est bien menée, avec des sentiments naissants, des passages très crédibles entre les deux protagonistes. Un peu de jalousie, bien sûr. Rien de révolutionnaire dans le genre, mais on y croit.


La disparition d’un père. 


Si l’ensemble des sentiments et réactions de Moïra m’ont paru assez crédibles, la disparition du père est abordée avec trop peu d’égards. On sait qu’elle a pleuré, qu’elle espère son retour, mais basta. Il m’a manqué au mini une scène vraiment marquée sur cette partie de l’histoire.


Dynamisme du style. 


Ceci dit, l’intrigue ne tourne pas autour de ce point. C’est un roman d’aventures fantastique (oui, et pas fantasy, comme j’ai pu le voir) avec de l’action bien contée, des scènes vives, des remises en question. Le style est souple, agréable à lire. Quelques passages descriptifs, une intégration de la nature et deux ou trois réflexions sur les mythes, saupoudrés sans effet catalogue.


Deuxième partie plus convaincante. 


Et, la deuxième partie, avec l’apparition des Gardiens, m’a beaucoup plus plu. Plus mature, plus sombre, elle ouvre aussi sur des questionnements et des personnages complexes. On sent une affaire à peine effleurée dans ce tome.

Au final

Les mots pour : deuxième partie, gardiens, rythme

Les mots contre : amours adolescentes.

(explication de la grille de notation)
Style : 3,75/5
Intrigue : 3,25/4
Personnages  : 2.5/4
Écriture : 1.75 Crédibilité : 1.5
P principal(aux) : 2/3
Narration : 1 Action : 1
P secondaires : 0.5/1
Description : 1 Violence/Tendresse : 0.75
Temps et espaces : 1.5/2
Sensation générale : 2/3
Rythme général : 1.75/2
Total : 14.75/20

En bref : un premier tome qui a commencé à m’intéresser dans sa deuxième partie, la première étant trop adolescente, à mon goût. Une écriture dynamique et des personnages accrocheurs. 

2 commentaires :

Gwen a dit…

Résumé tentant mais chronique qui freine un peu mon envie de le découvrir...

nanet a dit…

C'est un livre sympathique, pourtant. Il correspond bien au résumé.

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)